Daphné Collignon

  • Calpurnia T.2

    Daphné Collignon

    "Nous sommes dans le comté de Caldwell, au Texas, en 1899. Tout en développant son esprit scientifique, Calpurnia Tate, onze ans, continue de partager avec son grand-père les enthousiasmes et les doutes quant à ses découvertes, et surtout de la plante « moutante » trouvé auparavent. Elle affirme sa personnalité au milieu de ses six frères et se confronte aux difficultés d'être une jeune fille à l'aube du XXe siècle. Apprendre la cuisine, la couture et les bonnes manières, comme il se doit, ou se laisser porter par sa curiosité insatiable ? Et si elle ne voulait pas faire son entrée dans le monde comme toutes les jeunes filles de son âge ? Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?"

  • Calpurnia T.1

    Daphné Collignon

    En 1899, Calpurnia Tate, 11 ans, habite au Texas, dans le comté de Cadwell. Avec l'aide de son grand-père, un naturaliste, elle observe les sauterelles, les lucioles ou les opossums et développe son esprit scientifique. Elle se pose mille questions et se demande si la science peut être une voie sur le chemin de la liberté pour une jeune fille à l'aube du XXe siècle.

  • Sirène

    Daphné Collignon

    Lorsqu'elle se découvre enceinte, Magda décide de traverser le Maroc pour rejoindre l'homme qu'elle aime, et choisir avec lui quelle sera leur vie future. À ses pas s'attachent ceux d'une inconnue, une toute jeune fille apparemment perdue, qu'elle a recueillie une première fois, et qu'elle retrouve, contre toute attente, sur la route. De l'énigmatique présence de cette jeune fille sourd une angoisse de plus en plus palpable, et de plus en plus étouffante pour Magda. Elle-même aux prises avec les fantômes d'une existence dont elle ne parvient plus à saisir les rênes, elle ne comprend pas ce que lui veut cette fille, qui la suit comme une ombre. De leur confrontation naîtront les réponses aux questions que se pose Magda.
    Avec ce magnifique "road-BD", Daphné Collignon signe une oeuvre singulière, introspective et envoûtante, qui offre une variation très personnelle autour du thème de "La Petite Sirène" d'Andersen, quelque part entre "Paris, Texas" (de W. Wenders, Palme d'or en 1984) et "Portugal" de Cyril Pedrosa.

  • Peintre trentenaire dont la notoriété n'est plus à faire, Noa Winter prépare son nouveau vernissage, et a plus que jamais besoin de Magda à ses côtés. Celle-ci décide pourtant de s'absenter quelques jours, ne sachant pas encore si elle pourra être de retour pour l'occasion. Une décision qui ébranle beaucoup Noa, dont les relations avec Magda sont ambiguës. Sont-elles soeurs, amies ou amantes ? Avant de partir, Magda lui offre un tableau. Dès lors, rien ne va plus ! Cloîtrée dans son appartement, Noa sent monter en elle un appel étrange, ses nuits s'agitent entre rêves et visions. Inquiet pour elle, Karl, à la fois agent et ami, décide de lui changer les idées. Il ne réalise pas qu'en invitant aussi Juan, un ancien amant, il perturbe un peuplus la vie de Noa...
    Le premier opus envoûtant d'un diptyque amarré à l'intime relation des artistes et de leurs sujets.

  • Suite et fin de ce diptyque très esthétique qui traite du rapport qu'entretient l'écrivain avec son monde intérieur et les personnages qu'il crée pour son oeuvre... Emma est écrivain. Jeune femme trentenaire en pleine crise sentimentale, elle s'est isolée dans une pension en plein coeur de la Meuse pour écrire, et se laisse peu à peu hanter par son personnage. Celui-ci devient le reflet de ses pensées, de ses fantasmes, un double mystérieux qui se révèle aussi tangible que l'environnement un peu terne de la maison et de ses bois mouillés. Dans son journal, Emma décrit ses doutes, ses pensées sur le livre en train de naître, et tout le petit monde de la pension : Karl l'étudiant sympathique, Blanche la petite serveuse, la troublante Marie et surtout Vic... Cette Vic serpentine dont on ne sait rien... Progressivement, réalité et imaginaire finissent par se confondre et révéler leur douloureux secret... Jumeau du tome 1 intitulé « "Noa" », « Emma » nous emmène cette fois dans l'esprit d'un écrivain hanté par son personnage et l'histoire vécue que celui-ci ramène au jour.

  • Un récit découpé en 5 chapitres :
    - Son enfance.
    - Son apprentissage dans l'atelier d'Andrea Verrochio.
    - A la cour de Milan. Il peint l'adoration des mages, puis devient sculpteur pour le duc de Sforza.
    - La recherche de la perfection : Il peint la Cène, quitte Milan, Rome, Florence du fait des guerres en Italie contre la France...
    - 1515 : il rencontre François 1er qui lui propose de venir vivre à la cour de Chambord. Il est nommé ingénieur, premier peintre et architecte du roi.

  • Enfant déjà, Camille se passionne pour la sculpture et prend plaisir à travailler la terre glaise.Son père la recommande au sculpteur Alfred Boucher, qui donne des cours à la jeune fille. Rapidement, Auguste Rodin le remplace. Cette rencontre change la vie de Camille Claudel qui devient à la fois la collaboratrice, la maîtresse et la muse de l'artiste. Après leur séparation, Camille continue de sculpter mais elle peine à sortir de l'ombre du géant Rodin. Bientôt, elle bascule dans la folie et passe les trente dernières années de sa vie internée.

  • Quand Tamara rencontre la belle Rafaela...

    Paris, les années 1920. Proche de Gide ou Cocteau, la peintre Tamara de Lempicka est l'une des artistes les plus en vue de la capitale. Artiste sulfureuse, libertaire et ouvertement bisexuelle, elle passe ses soirées à s'encanailler dans les célèbres cabarets des années folles, en quête d'inspiration, d'acheteurs, de modèles ou d'amours d'un soir. Ces nuits d'excès lui valent de fréquentes disputes avec son mari Tadeusz qui lui reproche de ne pas s'occuper de leur fille Kizette. Mais Tamara entend bien faire comme elle le désire, d'autant que c'est l'argent de ses tableaux qui fait vivre sa famille. Ainsi sont les femmes libres !

    Après le remarqué Avant l'heure du tigre, roman graphique sur la femme d'André Malraux, Virginie Greiner et Daphné Collignon dresse le nouveau portrait d'une femme moderne, forte et indépendante : Tamara de Lempicka. Une évocation élégante et sensuelle de la vie de cette figure de proue de l'Art déco.

  • Paris, 1920. Clara Goldschmidt, une jeune et brillante femme de lettres, entre comme traductrice à la revue Action, où elle ne passe pas inaperçue. C'est en fréquentant les milieux d'avant-garde qu'elle fait la rencontre d'un certain André Malraux, avec qui elle va rapidement se marier. Intellectuelle, libre, créative, Clara va cependant réaliser tout le poids de la misogynie de son époque et de son mari. Alors qu'elle l'initie aux arts d'autres civilisations comme les Khmers d'Angkor Vat, alors qu'elle lui ouvre progressivement l'esprit, celui-ci continue de considérer la culture comme « une affaire d'hommes ». C'est d'ailleurs sur une idée d'André que les deux amants décident de partir dans la jungle cambodgienne, à la découverte de ces civilisations et de leurs richesses...
    /> Dans cet élégant roman graphique inspiré de l'autobiographie de Clara Malraux, Nos vingt ans, Virginie Greiner et Daphné Collignon nous proposent un portrait de femme singulier. Elles témoignent à merveille de l'esprit aventureux, du foisonnement artistique et intellectuel d'une époque, tout en rappelant la difficulté pour une femme, aussi brillante soit-elle, d'exister dans l'ombre de celui qui va devenir un grand homme du panthéon culturel français.

  • Le B.A BA de la savate décompose en phases simples les principaux mouvements et prises de la savate-boxe française. Chaque mouvement est accompagné d'un texte explicatif, d'une astuce et d'un mot culturel. Il met à disposition des plus jeunes l'ensemble des techniques nécessaires pour progresser. Ouvrage ludique et technique à la portée de tous.

  • Flora, la quarantaine, vient de divorcer avec pertes et fracas après 20 ans de mariage. Pour remonter la pente, elle peut compter sur le soutien de ses copines, Roxane (baba cool fan de jardinage), Léa (carreer woman infatigable) et aussi son vieux voisin, Vénérable. Comme ses amies, Flora voudrait trouver l'âme soeur, mais ce n'est pas si simple. Flora fait quelques rencontres prometteuses, mais une fois les 1ers moments idylliques passés, ses amoureux s'évanouissent dans la nature.

  • Un bruit de pas.
    Charlotte scrute l'avenue.
    - pauline ! les voilà !
    Elles empoignent leurs sacs et courent, courent. les sacs les gênent dans leur fuite. charlotte trébuche, se rattrape contre un mur et continue à courir, courir.
    Charlotte et pauline sont de jeunes danseuses. un soir de gala, elles sont prises en chasse par deux malfrats qui essaient de dérober leurs sacs. pourquoi un tel intérêt pour quelques collants et deux paires de chaussons ?.

  • Calpurnia - tome 4 - un probleme epineux Nouv.

  • Naissance d'idée, osmose entre Reporters Sans Frontières et Soleil. Anne Nivat - célèbre grand reporter - et Daphné Collignon - auteur de bande dessinée - se rencontrent pour la première fois fin 2006. Une rencontre qui donnera lieu à une association, mais surtout à une incroyable aventure humaine forte et exaltante. Pourtant... Associer un grand reporter à un auteur de bande dessinée peut ressembler à une gageure. L'un toujours en action sur le terrain... L'autre assis tranquillement à sa table à dessin. L'art du journalisme est tissé de faits et de réalités constamment renouve lées ; la bande dessinée semble régner sur la fiction et le divertissement, l'imaginaire et la poésie...
    Daphné n'a pas souhaité tisser un portrait d'Anne telle une super héroïne travestie par la télévision et le cinéma. Elle s'est attachée à montrer une femme, vraie, vivante, de chair, de sang, d'émotions, de larmes. Passionnée, paradoxale. Superficielle et profonde dans le même claquement de talons. Quelqu'un qui pense aux gens, ceux qui vivent là-bas et non pas ceux sur le champ de bataille, ceux qui attendent, rient, souffrent, meurent.
    Drôle et tragique. Désinvolte et torturée. L'anti-héros.
    Pas de grand reporter, pas d'auteur de bande dessinée.
    Juste une femme... vue par une autre femme.

  • 1850, le site de Pétra se dresse devant six européens en quête d'archéologie ou tout simplement d'aventure : Jasper Seames, archéologue amateur, le colonel Artbury, ancien soldat de l'empire britannique, Félix Jouot, archéologue et dessinateur, Pauline, jeune dessinatrice accompagnée de son frère jumeau Eugène, sémiologue, et James Heresford jeune et riche désoeuvré et manque de sensations fortes.
    Mais le site est dit hanté, à tel point que leurs deux guides, Ali et Habib refusent d'y passer la nuit. Et ils n'ont pas tort... Le premier à mourir sera Félix, juste après avoir aperçu une lampe ancienne briller au centre de la pièce principale du tombeau...
    Tous apercevront une silhouette féminine de toute beauté... aussi fascinante qu'évanescente... Nubayat... la nabatéenne... Autour d'elle vont se cristalliser les passions... et se multiplier les cadavres...
    Une nouvelle série pleine de souffle, de mystère, de dépaysement et de suspense.

  • Padraig O'Hara, le meilleur « violoneux » d'Irlande, arrive dans le village de Kilmallock. Il assiste alors à une scène étrange : une belle jeune fille, Fiona, met au défi les musiciens de jouer aussi vite qu'elle danse. Mais les pieds de la danseuse semblent enchantés tant ils vont vite, et même Padraig ne peut suivre leur allure. Et pour cause, les fées y sont pour quelque chose...

  • - Jamais ! hurla Maman.
    Tu entends, Lorraine ? Jamais tu ne porteras une robe pareille ! Je soupirai. - Il est hors de question que toi, la grande vedette, tu te rendes au Festival de Cannes dans cette tenue. Se préparer à monter les marches du palais n'est pas de tout repos. Mais se faire enlever avec son partenaire sur ces mêmes marches, devant les caméras du monde entier, non plus ! Comme quoi la vie d'une vedette n'est pas faite que de paillettes.

  • S'il devait y avoir un prix de la plus grande lèche-bottes, lydia bils le gagnerait à coup sûr.
    Plus insupportable, tu meurs. max mcfarland, elle, c'est une vraie teigne. elle fiche la trouille à tout le monde. même aux garçons. quant à prairie cactus. que dire ? un nom pareil, ça ne s'invente pas.
    Ce jour-là, la plus étonnante des équipes de sport se formait sous les yeux de jenny solano. une hystérique, une géante à poigne, une naine qui boite. et jenny elle-même. le gang des pestes était né.

  • - on n'a qu'à faire en sorte que hugo invite prairie à danser.
    En s'y mettant toutes, on va trouver un plan. on est quand même le gang des pestes, non ? on n'a qu'à appeler ça " opération capturer un demeuré ".
    Max a grogné : elle approuvait.
    - qu'est-ce que vous diriez plutôt de " grappin sur un crétin " ? je suggérai.
    Le gang des pestes est de retour. et cette fois-ci, elles s'attaquent aux garçons. tous aux abris !.

  • Une nouvelle journée commençait.
    Qui allait me lancer le plus de piques aujourd'hui ? Tristan, Suzanna ? Aucune importance. J'étais blindée. Ma tactique de défense se résumait en quelques mots : attaquer avant de me faire rétamer ! Virginie est victime de son passé d'enfant mannequin : ses camarades de classe ne cessent de se moquer d'elle, et sa mère vit dans ses souvenirs sur papier glacé. Virginie ne connaît qu'une seule défense : attaquer la première.
    Mais ce jour-là, elle se rend compte que ce n'est pas forcément la solution...

  • - je parie que si on jetait un oeil dans son porte-monnaie, on trouverait l'argent volé.
    Nous nous sommes toutes regardées. - eh, a dit max, ne faites rien sans moi, je veux être là pour la mise à mort. sans même y penser, nous avons toutes agité les bras en l'air comme des folles. c'était le signe de ralliement du gang des pestes contre alice krupp. une grosse somme d'argent a été dérobée au collège. tout le monde est suspect. tout le monde. même le gang des pestes.

  • - Tu as une vision ? demande Mona.
    - Non, répond Lisa, je repensais seulement à un truc... Ah zut ! j'ai oublié de fermer les volets. - Ne bouge pas... Mona pose ses index sur les tempes et bloque sa respiration. Les volets commencent à grincer puis se ferment brusquement. Comment vivre aujourd'hui lorsqu'on est une sorcière ? Faire comme si de rien n'était. Aller au collège. Tomber amoureuse. Mais quand de mystérieux événements se produisent, être sorcière a bien des avantages...
    C'est du moins l'avis de Mona et Lisa.

  • " mona a une idée : l'ordinateur ! elle attrape la souris et déroule un menu.
    Elle clique sur rechercher. une fenêtre s'ouvre. mona tape : boris mikovai, puis valide. - section d. index 80-0652 ! annonce-t-elle victorieusement. " mona ne sait qu'une seule chose sur son père : il est en danger ! avec l'aide de lisa, elle va tout faire pour le retrouver et résoudre le mystère qui l'entoure. encore une fois leurs pouvoirs de sorcières vont leur être plus qu'utiles.

empty