Loulou Dédola

  • 419, african mafia

    Loulou Dédola

    • Tribal
    • 2 Juillet 2009

    " II est étonnant et fascinant à la fois de voir à quel point l'auteur de par son vécu, réussit à nous plonger dans les ramifications et le mode de fonctionnement de l'organisation criminelle nigériane, qui constitue à mes yeux le plus grand service provider des groupes mafieux internationaux.
    " (X. , Officier de police spécialiste de la criminalité internationale). " Aux côtés du Black President (Fela), j'ai toujours combattu ceux qui voulaient spolier le peuple africain de' sa richesse. C'est parce que Fela et Loulou brûlent du même feu que j'ai été l'instigateur du premier concert de RCP à Lagos (Nigeria) au New Africa Shrine, le temple mythique de l'Afrobeat. Ogun gba Arikuyeri. ". (Mabinuori Kayode Idowu (alias ID), Ancien bras droit et biographe du légendaire Fela, fondateur et leader du YAP (Young African Pioneerst et du MASS (Movement Against Second Slaveryl, créateur de Fela Radio Shrine).

  • Le sarde Nouv.

    Le sarde

    ,

    • Glenat
    • 17 Février 2021

    Contre son passé, il a décidé de parier sur l'avenir.À Lyon, Giacomino, surnommé « le Sarde », tient un restaurant branché. Homme de confiance de la mafia calabraise, cette activité n'est en réalité qu'une couverture pour ses activités criminelles internationales, qu'il sait dissimuler avec une habileté qui frise le grand art. Mais si tout semble aller pour le mieux dans sa vie de gangster solitaire, Giacomino cache une blessure profonde : la disparition de son frère ainé lorsqu'il était jeune, assassiné pour avoir signé un contrat avec un club de football sans en avoir référé au parrain de la mafia locale. Et alors qu'un jour, il surprend un jeune joueur en train d'effectuer une figure dont son frère avait le secret, Giacomino voit son passé douloureux resurgir. Prenant le petit génie en affection, il réussira à le faire entrer dans un centre de formation grâce à ses relations avec le club de l'Olympique Lyonnais. Mais le Sarde qui n'avait aucune attache est désormais vulnérable, et son jeune protégé en danger de mort...Habitué des polars urbains, Loulou Dédola nous raconte le destin tourmenté d'un gangster en quête de rédemption, pris en étau entre deux milieux interlopes et sans pitié : la mafia et le football professionnel.

  • Une évocation de la vie du roi de l'Afro Beat.

    Dans la mégalopole tentaculaire de Lagos, au Nigéria, Adedola est ce que l'on appelle un « Area Boy » : ces petits voyous des quartiers pauvres prêts à vous trouer la peau pour quelques dollars américains. Son quotidien ultra-violent ne connait de répit que lorsqu'il rend visite à son grand-père, avec qui il partage son amour pour la musique de Fela Kuti, le chantre de l'Afro Beat. Ensemble, ils discutent pendant des heures de la vie du « Black President » et son combat, aussi bien musical que politique, pour le destin du peuple nigérian et africain. Mais le jour où son grand-père meurt, Adedola bascule dans une spirale autodestructrice. On le prétend possédé, prêt à être exorcisé par un pasteur dans l'une de ces cérémonies où l'on fait ingurgiter de l'acide aux jeunes pour les purifier... Atrocement brûlé, Adedola est finalement laissé pour mort dans l'une des immenses décharges de la ville. Mais dans les limbes, il entend retentir le saxophone de son idole... Visité par l'esprit de Fela, Adedola retrouvera la vie, mais pas comme un Zombie : prêt à reprendre la lutte là où son maître l'a laissée !

    À travers ce thriller urbain et mystique dans la Lagos de nos jours, Loulou Dédola trouve le ton juste pour évoquer la vie de l'une des figures les plus importantes du continent africain autant que l'un des plus grands musiciens du XXe siècle : Fela Kuti. Entre cérémonies vaudous, corruption politique et criminalité, une plongée vertigineuse dans l'une des villes les plus fascinantes du monde, rythmée par la transe lancinante de l'Afro Beat.

  • Fils d'immigré turc, étudiant brillant, Cengiz est un charismatique leader de la banlieue lyonnaise. Militant laïc inspiré par l'humanisme de Mustapha Kemal, dit "Atatürk", il se bat pour les jeunes de son quartier aux côtés de Viviane dont il est amoureux. Les autorités voient en lui l'homme providentiel qui pourrait atténuer les tensions apparues depuis les récentes émeutes. Mais lorsque son frère Sayar, un ex caïd de la cité ultra-violent s'évade de sa prison en Turquie, le destin de Cengiz bascule...

    Loulou Dedola et Merwan concluent en beauté ce captivant thriller qui, à la manière d'une série comme The Wire, dresse un portrait exhaustif, réaliste et tout en nuance des quartiers populaires où criminalité, engagement social et activisme politique vont parfois de pair.

  • Fils d'immigré turc, Cengiz est un charismatique leader de la banlieue lyonnaise. Inspiré par l'humanisme de Mustapha Kemal, dit « Ataturk », il milite pour la laïcité aux côtés de Viviane dont il est amoureux. Les politiques voient en lui l'homme providentiel qui pourrait atténuer les tensions dans les banlieues depuis les récentes émeutes. Mais lorsque son frère Sayar, un gangster ultra-violent, s'évade de sa prison d'Istanbul et resurgit dans sa vie, le destin de Cengiz bascule...
    Avec Jeux d'Ombres, Loulou Dédola signe un captivant thriller social et politique somptueusement mis en image par le trait virtuose de Merwan (L'Or et le sang). Une aventure en deux tomes.

  • Une évocation sensible de la vie d'Atatürk.

    Afife, intellectuelle turque basée à Izmir, part retrouver sa cousine en province, dans une ville désindustrialisée. À l'occasion de ce court séjour, elle rencontre son petit-neveu de 15 ans, Mehmet, un orphelin sans repères pris dans une dangereuse spirale entre délinquance et radicalisme religieux. S'apercevant que Mehmet ignore tout de l'histoire de son pays d'origine, elle lui propose de venir l'accompagner dans le cadre de son prochain voyage d'étude : une enquête sur la vie de Mustafa Kemal, l'éminent dirigeant turc progressiste plus connu sous le nom d'« Atatürk ». En apprenant à connaître sa tante, Mehmet va peu à peu découvrir ce personnage... Peut-être deviendra-t-il le père qu'il n'a jamais eu ?

    À travers le récit fantasmé de la vie de Mustafa Kemal que fait Afife à Mehmet, Loulou Dédola nous fait redécouvrir par flashbacks l'enfance et la carrière militaire puis politique de celui qui fut rebaptisé Atatürk par son peuple. Atatürk, fondateur de la République turque, ce grand moderniste laïque et féministe qui, à la chute de l'Empire ottoman, avait ouvert la Turquie sur le monde, prônant un humanisme inspiré du siècle des Lumières. Une belle leçon de laïcité, d'ouverture et de tolérance dans un monde contemporain trop souvent replié dans le communautarisme.

  • 419 est le numéro de l'article du code pénal nigérian condamnant l'escroquerie la plus répandue sur Internet. Cette arnaque abuse de la crédulité des victimes, en utilisant les messageries électroniques ou les réseaux sociaux pour leur soutirer de l'argent. Ces messages proviennent essentiellement d'Afrique, mais ont des ramifications dans le monde entier. et notamment à Lyon. 419 African Mafia retrace l'histoire d'un jeune musicien français qui devient mafieux pour l'amour d'une femme nigériane.

  • Le combat du siècle Nouv.

    New York, 8 mars 1971. Joe Frazier, à l'apogée de sa carrière, affronte Mohamed Ali au Madison square Garden, pour le titre du champion du monde WBA & WBC des poids lourds. Adepte de Martin Luther King, tout l'oppose à Cassius Clay, rebaptisé Mohamed Ali par Elijah Muhammad, le gourou de l'organisation nationaliste noire Nation Of Islam. La rencontre entre les deux hommes cristallise toutes les tensions et les luttes pour les droits civiques qui secouent le pays. Leur match devient le combat du siècle. Cette biographie réhabilite le parcours de Frazier, immense champion aux valeurs humanistes.

    Né en 1944 en Caroline du Sud, benjamin d'une fratrie de douze enfants, Joe Frazier quitte l'école tôt pour aller travailler dans les champs de coton. Mais son rêve est de devenir boxeur. Travailleur acharné, il sait qu'il lui faut réussir pour s'intégrer et s'affranchir de la ségrégation. Et sa réussite passe par les gants. Il croise sur sa route Cassius Clay, dont il admire le panache.
    Disciple d'Élijah Mohamed qui prône la séparation des Noirs avec cette société blanche qui les asservit, Clay se convertit et devient Mohamed Ali et le symbole charismatique du mouvement.
    L'enfant des champs de coton de Caroline du Sud contre l'élève de l'école de Louisville Kentucky, le petit puncheur râblé contre le grand et élégant technicien, le monde entier a le regard braqué sur un ring de boxe.

empty