• Femme libérée. Rosa est dans la tourmente. Suite au pari qu'elle a conclu avec les « hommes », le curé lui a interdit l'accès à la messe. Pour sauver son âme, va-t-elle être obligé d'annuler le concours ? Mais comment va faire son pauvre Mathieu, sans l'argent pour payer le sanatorium ? Après enquête, Rosa découvre que cela fait en réalité suite aux manigances de Séna, piqué dans son orgueil. Bien décidée à ne pas se laisser faire, Rosa peut compter sur les bonnes âmes du village pour lui venir en aide. Elle est surtout prête à se montrer aussi impitoyable que Séna.
    À la fois chronique rurale truculente et portrait d'une femme émancipée au début du XXe siècle, Rosa est un chef-d'oeuvre intimiste nous présentant une galerie de personnages criants de vérité et forts en gueule. Jusqu'ici habitué aux récits historiques, François Dermaut y signe, avec la conclusion de ce diptyque, un véritable aboutissement artistique.

  • Dans un hameau normand au début du XXe siècle, Rosa, mariée par ses parents à Mathieu, veuf et alcoolique de 25 ans son aîné, bientôt atteint de la tuberculose, tient dans la ferme conjugale un bistrot fréquenté par les rustauds du village. Alors que seule la lecture lui permet de s'évader, elle est mêlée à un pari absurde aux enjeux énormes initié par des « hommes » vantards, braillards, émouvants dont certains influents dans la commune. En en édictant les règles, la femme insignifiante qu'elle était hier à leurs yeux éprouvera le plaisir indicible que procure le pouvoir. Rosa découvrira les « hommes », leurs ambitions, leurs faiblesses, leur ignorance, leurs peurs, leurs tares cachées, leur cupidité, leur soif de domination... Elle s'émancipera de sa condition de femme de la fin du XIXe siècle, et s'affranchira du joug de la religion, omniprésente à cette époque.

  • Le Puy - Saint-Jacques de Compostelle : 1680 km, 30 avril - 10 juillet 2001.« Fin 1997, je touche presque le but fixé il y a cinq ans... mourir en me détruisant par l'alcool. Il m'est impossible d'entamer le 10ème tome des "Chemins de Malefosse" sans trembler. Il me faut entamer cette reconstruction progressivement et ré-appréhender la vie pas à pas... Pas à pas... 1 kilomètre... 2 kilomètres puis 5... et 10... Au bout de sept mois, j'en parcours 50 avec un sac de 8 kilos. J'éprouve le besoin d'aller plus loin... L'idée de me rendre à Compostelle me traverse l'esprit. Pourquoi Compostelle ? Je n'en sais trop rien. Je ne sais même pas situer Compostelle. Je fini par trouver sur une carte : nord-ouest de l'Espagne, 80 kilomètres avant le « Cap Finisterre ». Le chemin traditionnel part du Puy-en-Velay. Très vite, je laisse de côté les considérations religieuses (ça me donne de l'urticaire) pour m'intéresser au côté route, environ 1680 kilomètres, la moitié en France, la moitié en Espagne ! De quoi se laver la tête pour un bon bout de temps. Je confie mon projet secret à Nathalie, de 25 ans ma cadette. A ma grande surprise, et « si je n'y vois pas d'inconvénient », ça lui ferait du bien aussi. La date du départ est fixée : lundi 30 avril 2001. » Sur plus de 120 pages, le dessinateur des "Chemins de Malefosse" nous conte avec sentiments et humour ce périple saisissant. Plus de 150 dessins et aquarelles accompagnent un récit plein de finesse, qui ravira autant les amateurs de carnets de voyage que de bande dessinée.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés.
    Un incontournable de la collection Vécu, dont les quatre premiers volumes, formant une histoire complète, sont ici réunis en intégrale grand format.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands.
    Dans Les Chemins de Malefosse, Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque y est retranscrit avec réalisme et brio. Un incontournable de la collection Vécu, dont les tomes 5 à 8 sont ici réunis en intégrale grand format.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands...Dans Les Chemins de Malefosse, Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIe siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque y est retranscrit avec réalisme et brio. Un incontournable de la collection Vécu, dont les tomes 9 à 12 sont ici réunis en intégrale grand format.

  • Le grand retour de François Dermaut, aux origines de Malefosse...
    GUNTHER est le héros récurrent des Chemins de Malefosse depuis la création de la série en 1982 par Daniel Bardet et François Dermaut. Mercenaire du futur HENRI IV, il parcourt les routes de France en compagnie son ami PRITZ. Après avoir mis en images les douze premiers volumes de cette saga, François Dermaut a cédé le crayon à Brice Goepfert.
    Aujourd'hui, avec la complicité de Xavier Gelot au scénario, il se lance dans Malefosse qui va nous permettre de retrouver GUNTHER vingt ans plus tôt, dans son Allemagne natale. Ce nouveau cycle, réalisé pour la première fois de sa vie en couleurs directes, promet héroïsme et émotion à tous ceux qui apprécient déjà Les Chemins de Malefosse.

    1 autre édition :

  • La première rencontre d'un couple mythique de la bande dessinée : Gunther et Pritz, héros des Chemins de Malefosse. Un moment historique signé François Dermaut !
    Gunther, au service de Monsieur de Deze, assiste à l'interrogatoire que mène ce dernier pour découvrir l'identité de ceux qui ont fomenté un attentat contre lui. Laissant le seul témoin de cette tentative d'asssinat à demi-mort au terme d'une écoeurante séance de torture, De Deze laisse la main à Gunther. Qui sans violence aura tôt fait d'obtenir l'identité du coupable : Un certain Pritz, sur les traces duquel il se lance immédiatement. Pritz et Gunther l'ignorent encore, mais ils seront appelés à vivre bientôt de formidables aventures conjointes. Ainsi qu'une formidable amitié. Orchestrées par le formidable talent de François Dermaut, épaulé au scénario par Xavier Gelot, les premières aventures de Gunther et Pritz avant les Chemins de Malefosse. La première rencontre d'un couple mythique de la bande dessinée, mis en scène avec une étourdissante maestria et en couleurs directes. Mieux qu'un préambule aux Chemins de Malefosse, l'éclosion d'une nouvelle légende.
    Fin du premier diptyque de la série !

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • A la toute fin du XVIème siècle, en ces temps de guerres religieuses, les deux mercenaires allemands Gunther et Maître Pritz poursuivent leur bonhomme de chemin au service du roi Henri de Navarre, quatrième du nom. Nous sommes en plein été 1592, dans les marais salants près de Guérande. Face-de-Suie est enlevé, son père assassiné. Un complot derrière lequel se cache le maudit Louvel ! Et cette histoire va occasionner une petite brouille entre nos deux héros. Si Gunther veut aller sauver Face-de-Suie, Maître Pritz préfère de loin continuer à protéger le roi, toujours en danger. Chacun va alors partir de son côté, avant de se rendre compte que les deux affaires sont liées, et leurs routes vont se recroiser bien plus tôt que prévu..."Les Chemins de Malefosse" est l'un des plus grands succès de la collection Vécu et ce onzième album est un véritable régal. Un superbe scénario toujours aussi détaillé, servi par un dessin qui nous plonge immédiatement dans cette époque pleine de contrastes.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • Henri de Navarre a besoin d'hommes d'armes pour conquérir le royaume, asseoir son pouvoir et devenir Henri IV. Afin de résister aux différents complots suscités par la haine ou la jalousie qui pourraient peser contre lui, il s'offre les services de deux mercenaires allemands. Les Chemins de Malefosse nous content l'épopée de ces deux chevaliers, Gunther et Maître Pritz, qui vont devenir acteurs de l'Histoire en ces temps troublés. Dermaut et Bardet ont recréé la France du XVIème siècle avec un sens de la reconstitution confondant et une langue savoureuse. L'esprit de cette époque, les luttes intestines pour le pouvoir et la description d'une France contrastée et authentique nous sont retranscrits avec réalisme et brio.Un incontournable de la collection Vécu.

  • Automne 1591. A Sedan, le Roi Henri IV assiste aux épousailles arrangées par ses soins, unissant Monsieur de Turenne, à la Duchesse de Bouillon.
    M. de Turenne a sû faire payer grassement au plus offrant son ralliement, très exactement la somme que la fidèle ville de Langres, la ville-vierge, vient de verser au Roi.
    Ce trésor, Soeur Gervaise, Gunther et Pritz se sont chargés de lui faire traverser le royaume jusqu'en Limousin et Périgord. Pourtant cette mission simple en apparence, quoique n'étant pas sans danger, couvre un plan diabolique que nos mercenaires ignorent, une machination infaillible et peu coûteuse, propre à servir partout où l'on doit faire tomber une ville assiégée, une machination qui pourrait bougrement intéresser les Royaux, et plus encore leurs ennemis de la Ligue. A présent, que tous les espions, soldats, coureuses de remparts, gueux, trafiquants de menteries, éplucheurs de bassin, se mettent en branle pour jouer cette rude partie...

  • Pritz et Marion coulent des jours paisibles au château de Béduer en Quercy. Non loin de là, à Figeac, des pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle sont victimes d'empoisonnement. Machefaim, dit Baise-la-mort, semble être à l'origine de ce crime, mais Figeac est en terre huguenote et nombreux sont ceux qui souhaitent que l'hospitalité ne soit plus accordée aux pèlerins catholiques. Pritz et ses amis ne se doutent pas que cette sale affaire annonce de nouveaux combats, bien plus dramatiques...

  • A la toute fin du XVIème siècle, en ces temps de guerres religieuses, les deux mercenaires allemands Gunther et Maître Pritz poursuivent leur bonhomme de chemin au service du roi Henri de Navarre, quatrième du nom.
    Ce dixième tome nous ramène en Normandie où nous retrouvons Henri IV contre lequel lutte la Ligue, siégeant depuis peu en la ville de Rouen. Les Anglais décident d'aider Henri dans sa reconquête de la Normandie et, afin d'unir leurs forces, la reine Elisabeth demande Henri en mariage, union qui symboliserait la fin de la Ligue. Cette dernière ne l'entend évidemment pas de cette oreille et met tout en oeuvre pour empêcher cette "infernale union ". Toujours est-il que la reine d'Angleterre "herself " arrive en France, biendécidée à parvenir à ses fins...

    La première édition de La Main gauche de Dieu, 10ème volume de la série, est accompagnée d'un cahier spécial de 12 pages réalisé par les auteurs, retraçant le périple des deux mercenaires sur les chemins tortueux de Malefosse.


  • Vers la fin de l'été 1592, dans un petit village de Bretagne, nos deux mercenaires allemands, Gunther et Maître Pritz, toujours au service du roi Henri de Navarre, quatrième du nom, profitent de quelques jours de repos bien mérités mais qui ne dureront pas. Ils sont accompagnés de Don Pedro de Tavora, un Espagnol censé les aider pour infléchir Merc ur, mais l'Ibérique se fait empoisonner de vile manière par un frère de la Manus Dei. Les compères allemands auront tôt fait de le trucider, mais ils auront du même coup tous les villageois à leurs trousses. Il va falloir fuir, et de préférence en direction de Vannes, ville ralliée depuis peu à la cause catholique, sous la férule du gouverneur de Bretagne, alias le Duc de Merc ur. Mais Gunther et Pritz ignorent encore tout des complots qui se tissent dans cette ville, comme des vieilles connaissances qui vont faire leur réapparition « Les Chemins de Malefosse » est un des plus grands succès de la collection Vécu et ce douzième album est un véritable régal. A cette occasion, un numéro spécial des « la Cahiers de la BD » consacré à la série accompagne le tome 12

empty