À propos

Avec Le Huitième jour de la semaine, réflexion poétique qui ressemble à un récit initiatique, Christian Bobin nous invite à un voyage intérieur où se confond l'intime et l'universel. André Comte-Sponville dans L'Événement du jeudi en décembre 1991 en avait parlé ainsi : "J'ai découvert Christian Bobin par hasard.
Une amie libraire m'avait offert un de ses livres, Le Huitième jour de la semaine, il y a une dizaine d'années, quand il était inconnu, et je sus alors ce que c'est qu'un chef d'oeuvre : un livre qui suffit à justifier qu'on ait vécu jusque-là, pour l'attendre, pour le découvrir, et cela valait la peine, oui, ou plutôt cela valait le plaisir, le bouleversant plaisir d'admirer - enfin ! - un contemporain". Il a réitéré ces propos à La grande Librairie du 4 décembre 2019.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Pamphlet, Maximes, Pensées, Portraits


  • Auteur(s)

    Christian Bobin

  • Éditeur

    Lettres Vives

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    09/01/2020

  • Collection

    Entre 4 Yeux

  • EAN

    9782914577700

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    108 Pages

  • Longueur

    16.7 cm

  • Largeur

    10.7 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    94 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christian Bobin

Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot, est mort le 23 novembre 2022 à Chalonsur-Saône. À l'image de Cœur de neige, son œuvre, plus contrastée qu'on ne le dit, plus âpre et douloureuse qu'on ne l'imagine, expose à ses lecteurs la profondeur du malheur quotidien et révèle la possibilité d'y échapper par un émerveillement qu'apportent les livres des poètes, de certains écrivains touchés par la grâce d'écrire - et en premier ceux de l'auteur de La Part manquante.

empty